DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des salles de "shoot" en France ne sont "ni utiles, ni souhaitables"

Vous lisez:

Des salles de "shoot" en France ne sont "ni utiles, ni souhaitables"

Taille du texte Aa Aa

Les salles de consommation de drogues continuent de diviser au sein de la majorité parlementaire en France.

Ces “salles de shoot” comme on les appelle sont déjà présentes dans huit pays européens.
Les usagers y sont encadrés par des médecins et des travailleurs sociaux et peuvent consommer dans des conditions d’hygiène acceptables.

Il s’agit, selon Roselyne Bachelot, d’une bonne chose. La ministre française de la Santé a donc récemment émis l’idée de tester ce type de salles en France.

“Une étude de l’Inserm a confirmé l’intérêt de ces centres de consommation supervisés où il s’agit de prendre en charge de toxicomanes très lourds et d‘éviter qu’ils se contaminent par les virus de l’hépatite C ou par le virus du Sida”, a-t-elle argumenté.

Mais tous ces arguments sont loin d’avoir convaincu Matignon. “Ces centres de consommation ne sont ni utiles, ni souhaitables”, a affirmé le Premier ministre. Et François Fillon d’ajouter que “la priorité était de réduire la consommation de drogue, non de l’accompagner, voire de l’organiser”.

Pourtant selon un travailleur social, ces centres sont plus que de simples lieux ou l’on se drogue:
“ici, ils peuvent développer entre eux, un tissu social. Ils nous soumettent leurs problèmes et nous demandent conseil”, explique-t-il.

Toutes les issues ne sont cependant pas condamnées. Contrairement au gouvernement,
le Président du Sénat, Gérard Larcher, s’est prononcé pour une mission parlementaire sur le sujet, le débat méritant, selon lui, d‘être poursuivi.