DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La situation s'envenime sur le fronts des incendies en Russie

Vous lisez:

La situation s'envenime sur le fronts des incendies en Russie

Taille du texte Aa Aa

Le feu s‘étend toujours plus. Dans l’Ukraine voisine, c’est la centrale de Tchernobyl qui est menacée.

Des tourbières sont en feu depuis trois jours, à seulement une soixantaine de kilomètres au sud du site nucléaire accidenté. Outre le site lui-même d’ailleurs, les zones polluées par la catastrophe de 1986 sont directement exposées.

L‘état d’urgence a été levé dans trois régions jeudi mais quatre territoires Mordovie, Moscou, Nijni Novgorov et Riazan restent sous étroite surveillance.

La situation est très préoccupante.
La capitale russe n’est située qu‘à 200 kilomètres des premières zones concernées par exemple. De plus, un nouveau foyer a été signalé aux abords du centre nucléaire de Sarov, à l’est de Moscou…

“Bien sûr, dans cette région, les forêts demandent une protection particulière contre les incendies, car les particules radioactives peuvent avec les fumées et la combustion se propager vers d’autres secteurs”, explique Andrei Sirin, le directeur de l’Institut des forêts.

Et de fait plusieurs centres nucléaires sont sous étroite surveillance. Depuis le mois de juillet 4.000 hectares de zones contaminées par des éléments radioactifs ont brulé.