DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les remarques de l'ONU ne font pas changer le gouvernement français de cap

Vous lisez:

Les remarques de l'ONU ne font pas changer le gouvernement français de cap

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement français entend montrer qu’il ne se laisse pas impressionner par les remarques des experts de l’ONU. Le démantèlement des camps de Roms se poursuit. A Anglet, dans le sud-ouest, un millier de membres de cette communauté ont été évacués de force ce vendredi.

Jeudi à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne, 76 Roms ont été expulsés d’un terrain. Le maire, qui a qualifié l’opération “d’inhumaine”, les fait héberger provisoirement dans un gymnase.

La polémique a commencé avec un discours du président Nicolas Sarkozy à Grenoble: “La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police ou d’un militaire de gendarmerie”. La déclaration complète de Nicolas Sarkozy a été dénoncée par des ONG qui ont parlé de “dérives”. Et le Comité de l’ONU chargé de la discrimination raciale a suivi, estimant qu’une “recrudescence du racisme avait lieu en France”. “Le premier des droits de l’Homme, a répondu le gouvernement, est le droit à la sécurité”.