DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne: l'archevêque de Varsovie prend position contre la croix

Vous lisez:

Pologne: l'archevêque de Varsovie prend position contre la croix

Taille du texte Aa Aa

Les partisans de l’ancien président polonais exigeaient un monument en sa mémoire, ils devront se contenter d’une plaque commémorative.

Depuis la mort de Lech Kaczinsky dans un accident d’avion, ses partisans se réunissaient devant une croix en bois, érigée devant le palais présidentiel.

Les autorités avaient tenté de la transférer dans une église, mais sans succès: les manifestants s’y étaient opposés.

“ Ils posent leur petite plaque, mais personne ne sait qui l’a payée, et à la demande de qui, critique l’un des partisans de l’ancien président. Elle aurait dû être posée de manière plus solennelle: l’actuel président aurait dû être là. Après tout, c’est à cause de la mort de Kaczinsky que Komorowski est président aujourd’hui”.

Depuis plusieurs semaines, la croix en bois est devenue un symbole pour l’opposition ultra-catholique proche des idées de Lech Kaczinsky. L’Archevêque de Varsovie a souhaité mettre un terme à la polémique. “ Nous ne souhaitons pas que la croix du Christ soit sujette à manipulations, a déclaré Mgr Kazimierz Nycz. Nous ne voulons pas que la croix devienne otage de débats qui n’ont rien à voir avec la religion. Et évidemment, nous ne voulons pas qu’elle subisse des offenses lors de manifestations”.

Au sein de l’Eglise catholique, les courants les plus extrêmes ne partagent pas les positions de l’Archevêque de Varsovie. Pas plus d’ailleurs que les partisans de l’ancien président, qui ont rejeté son appel.