DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée khirgize complice d'exactions en juin selon Human Right Watch

Vous lisez:

L'armée khirgize complice d'exactions en juin selon Human Right Watch

Taille du texte Aa Aa

L’armée kirghize est complice des violences interethniques meurtrières qui ont secoué le Khirgizstan au mois de juin dernier. Cette accusation émane de Human Rights Watch. Après deux mois d’enquête, l’organisation de défense des droits de l’homme publie ce lundi un rapport. Elle accuse les soldats khirgizes d’avoir couvert, “intentionnellement ou non” les attaques menées par des civils contre la minorité ouzbèque.

Explications d’Anna Neistat, chercheuse senior auprès de la division Urgences de HRW: “Des témoins rapportent que des hommes armés, suivant les véhicules blindés, sont entrés dans les quartiers ouzbeks. Ils ont ouvert le feu et pourchassé les habitants, puis ont laissé la foule piller et incendier les maisons”.

Human Rights Watch accuse également les forces gouvernementales d’avoir participé aux exactions.

Ces émeutes avaient éclaté dans le sud du pays, en particulier dans les villes d’Och et Djalalabad. Selon le bilan officiel, plus de 370 personnes ont été tuées. 400.000 autres ont été déplacées.