DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou à nouveau touchée par les fumées d'incendies

Vous lisez:

Moscou à nouveau touchée par les fumées d'incendies

Taille du texte Aa Aa

Alors que dans toute la Russie la surface des incendies, comme autour de la capitale, s’est un tout petit peu réduite, le nuage de fumée toxique est de retour sur Moscou. Après quelques jours de répit dû aux pluies et au changement de direction des vents, la fumée des incendie rend à nouveau l’air irrespirable.
“Les taux de monoxyde de carbone, qui donne à l’air cette odeur désagréable, explique un scientifique, sont 5,5 fois supérieur aux taux habituels”.

Des taux, qui ne sont pas acceptables pour la santé publique. Les autorités ont demandé à la population de maintenir les fenêtres fermées et de porter des masques. Des dizaines de milliers de Moscovites auraient quitté la ville.
Une spécialiste explique que “dans cette situation, même les personnes en bonne santé peuvent souffrir de toux, de problèmes respiratoires, de fatigue ou de maux de tête en pratiquant une activité physique”.

Activités réduites, recherche de lieux de répit pour les poumons, c’est à l’intérieur que les Moscovites doivent prendre l’air, en se rendant par exemple dans les sites climatisés, comme les centres commerciaux.

“Je viens pour faire mes courses, dit cette femme, mais aussi pour respirer de l’air pur. Mes voisins ont un enfant de 8 mois, et c’est toute la journée qu’ils passent ici”.

Au total, il reste près de 500 foyers en activité dans toute la Russie. Dans la région de Sarov, les autorités ont annoncé avoir réussi à réduire le nombre d’incendies à proximité du centre nucléaire et assuré que la situation avait cessé d‘être critique, tout en soulignant que le centre ne sera totalement hors de danger qu’après de longues pluies.