DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du procès de 17 chefs des Chemises rouges en Thaïlande

Vous lisez:

Ouverture du procès de 17 chefs des Chemises rouges en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Ils sont accusés de terrorisme et plaident non coupable.

La justice thaïlandaise va devoir déterminer, entre autre, leur degré d’implication dans les manifestations qui ont secoué le pays et notamment la capitale Bangkok en avril et mai dernier.

Certains d’entre eux ont déjà séjourné trois mois en prison.

“Nous espérons que cette Cour montrera qu’on peut avoir confiance en la justice ou alors c’est qu’il n’y a pas de justice dans ce pays”, a estimé leur avocat. “Ces dirigeants ne sont pas derrière les actions menées pendant la rébellion. Rien ne prouve qu’ils soient impliqués et nous sommes confiants et déterminés à le prouver”.

Ces accusés sont en réalité 19. Deux d’entre eux ne comparaissent pas aujourd’hui. Il s’agit de députés protégés par leur immunité parlementaire.

Parallèlement à ce procès, les autorités thaïlandaises ont levé l’Etat d’urgence dans trois province, mais elles l’ont maintenu à Bangkok et dans six autres provinces.

Cette mesure d’exception avait été imposée en avril dernier en raison du tour violent pris par les manifestations antigouvernementales.

En quelques semaines, 90 personnes avaient été tuées et 2000 autres blessées.