DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan: les promesses se multiplient, mais l'aide tarde à arriver

Vous lisez:

Pakistan: les promesses se multiplient, mais l'aide tarde à arriver

Taille du texte Aa Aa

Les promesses de dons se multiplient pour venir en aide au Pakistan. La Turquie va envoyer 11 millions de dollars, l’Arabie saoudite en promet 20 millions. Et la Banque mondiale s’est dite prête à débloquer 900 millions de dollars, sous forme de prêts.

Mais pour l’instant, seul un quart de l’aide demandée par les Nations unies est arrivée sur place.

Jeudi, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, tentera de mobiliser la communauté internationale, avec le soutien des Etats-Unis, qui devraient débloquer une aide de 100 millions de dollars.
Sur place, les besoins sont immenses. L’ONU prévient que 3,5 millions d’enfants sont menacés par les maladies. C’est aussi ce qui inquiète l’ONG Médecins sans frontières, qui a installé des tentes pour soigner les victimes à Mingora, dans la vallée de Swat.

“Ils se baignent dans l’eau des inondations, une eau qui a lessivé toutes les particules, les microbes et les germes qui se trouvaient sur les sols et dans des endroits où l’assainissement était déficient, explique Thomas Batardy, ingénieur eau et assainissement pour Médecins sans frontières. Les gens se baignent dans une eau contaminée, ce qui présente évidemment des risques pour leur santé.”

“Certains pays n’ont pas pris la mesure du désastre”, a déclaré le vice-premier ministre britannique. Nick Clegg a regretté le montant “déplorable” réuni jusqu‘à présent pour aider le Pakistan.