DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : l'effort humanitaire doit se poursuivre

Vous lisez:

Pakistan : l'effort humanitaire doit se poursuivre

Taille du texte Aa Aa

Peu à peu, l’aide humanitaire commence à arriver au Pakistan. Mais la tâche de collecte et d’acheminement reste très difficile, et les fonds et les quantités parvenues insuffisants pour faire face à l’ampleur des inondations.

Après l’appel du Secrétaire général de l’ONU qui a été entendu, les donateurs et la communauté internationale se mobilisent enfin, mais on n’est pas encore à la moitié de l’aide requise. Et on craint toujours les épidémies, pour les sinistrés, dont 6 millions considérés comme plus vulnérables, parmi eux plusieurs millions d’enfants, totalement démunis, et souvent coupés du monde.

Ce travailleur humanitaire explique la difficulté de faire parvenir de l’aide :
“Nous avons dû utiliser des ânes par exemple dans certaines zones, pour qu’au moins un peu d’aide urgente puisse être acheminée. Et nous espérons que certaines infrastructures, comme les ponts ou les routes vont pouvoir être remises dans un état au moins suffisant pour qu’on puisse utiliser des camions”.

Le programme alimentaire mondial a distribué 1,3 million de litres d’eau chaque jour et des millions de rations de nourriture, mais craint que les stocks soient rapidement insuffisants. Il faut encore plus de ponts aériens, et de dons, et aussi que les promesses se concrétisent.