DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roms : Paris sous l'oeil de Bucarest et de Bruxelles

Vous lisez:

Roms : Paris sous l'oeil de Bucarest et de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Ils sont les premiers à regagner la Roumanie. Une centaine de personnes en situation irrégulière ont embarqué ce jeudi dans des aéroports français.

Il s’agit des premiers vols affrétés depuis le durcissement de la politique française à l‘égard de la minorité Rom. Des départs volontaires, c’est-à-dire liés à une aide financière au retour.
Mais sans programme de réinsertion cohérent en Roumanie, la plupart des rapatriés vont repartir en France.

Paris est très critiqué. Bruxelles l’a même appelé à respecter les régles de libre circulation et d’installation des ressortissants de l’Union européenne. “Les Roms sont des Européens commes les autres souligne ce porte-parole de la Commission européenne. Ce sont des citoyens européens à part entière. Ils ont le droit de circuler librement partout en Europe. Ils peuvent travailler, étudier comme n’importe qui d’autre.”

Pour Eric Besson, le ministre français de l’Immigration, ces retours ne sont pas directement liés aux récents démantèlements de camps illégaux. D’ici la fin du mois, la France envisage néanmoins le retour de 700 Roms dans leur pays d’origine.