DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "marchand de mort" Viktor Bout extradé vers les Etats-Unis

Vous lisez:

Le "marchand de mort" Viktor Bout extradé vers les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Il est l’un des plus célèbres trafiquants d’armes au monde, et il sera bientôt être extradé vers les Etats-Unis. Le russe Viktor Bout, surnommé le “marchand de mort”, est aujourd’hui incarcéré en Thaïlande, où il a été arrêté en 2008.
A l‘époque, des agents américains s‘étaient faits passer pour des membres de la guérilla colombienne des FARC, cherchant à acheter des armes. Un choix de couverture qui a failli empêcher l’extradition de Viktor Bout.

Un tribunal thailandais avait d’abord jugé que les accusations retenues contre lui étaient irrecevables, puisque la Thaïlande ne reconnaît pas les FARC comme une organisation terroriste. Cette décision a finalement été révisée en appel, ce qui mécontente les autorités russes. «Nous regrettons ce qui est à mon avis une décision illégitime et politique prise par une cour d’appel en Thaïlande, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov. Selon les informations dont nous disposons, cette décision a été prise sous une forte pression étrangère. »

Pressions étrangères, sous entendu, pressions américaines… Depuis les années 90, les Etats-Unis, accusent Viktor Bout de vendre des armes illégalement à des pays en guerre, comme l’Afghanistan, le Libéria, ou encore le Soudan.
Cet ancien officier de l’armée de l’air soviétique aurait profité de la chutte de l’URSS pour mettre la main sur des stocks d’armes devenus inutiles.