DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Potash: recherche chevalier blanc, désespérément

Vous lisez:

Potash: recherche chevalier blanc, désespérément

Taille du texte Aa Aa

Le canadien Potash à la recherche d’un chevalier blanc.

Le leader mondial des engrais est la cible d’une OPA hostile de BHP Billiton. Le groupe minier anglo-australien propose 39 milliards de dollars américains, une offre rejetée comme insuffisante par le conseil d’administration de Potash.

Le Canadien ferait de l’oeil à Rio Tinto, mais les chances que le groupe minier britannique entre dans la danse sont très minces.

D’après les experts, le salut pourrait venir d’Asie.

“Les entreprises reprennent confiance, explique Julian Mayo, analyste chez Charlemagne Capital. Dans bien des cas, elles disposent de liquidités importantes. En même temps, d’un point de vue de la demande, il y a un appétit insatiable pour les matières premières en Chine et, dans les dix prochaines années, en Inde.”

Le chinois Sinofert, dans lequel Potash détient une participation de 22%, serait le candidat le plus logique à sa reprise. Le géant chinois de l’aluminium, Chalco et le groupe chimique ChemChina, pourraient aussi sortir du bois.

Composante centrale des fertilisants agricoles, la potasse est la clé de l’amélioration du rendement des récoltes dont la Chine a besoin pour nourrir sa population.