DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scrutin serré en Australie pour les législatives anticipées

Vous lisez:

Scrutin serré en Australie pour les législatives anticipées

Taille du texte Aa Aa

Ils sont au coude à coude pour les légistalives de samedi en Australie. D’un côté, le Premier ministre sortant, Julia Gillard, veut conserver le poste qu’elle occupe depuis deux mois. C’est elle qui a convoqué des élections anticipées après avoir succédé à un Kevin Rudd très impopulaire, à la tête du parti travailliste. Julie Gillard compte sur les bons résultats économiques obtenus par son camp au cours des dernières années pour l’emporter.

De l’autre, son rival: Tony Abott, 52 ans, ancien journaliste et ministre dans le dernier gouvernement conservateur. Il veut tailler dans les dépenses publiques et fait campagne sur le thème de l’immigration: il promet de stopper les bateaux de demandeurs d’asile afghans et sri lankais.

Samedi, ce sont quelques 14 millions d’Australiens qui sont appelés à renouveler leur Parlement. Mais sans grandes convictions. “Il y a une insatisfaction générale vis à vis des deux partis en ce moment, et les électeurs doivent faire un choix à contre-coeur, explique Mark Rolfe, de l’Université de New South Wales. Est-ce qu’ils restent avec Gillard, ou est-ce qu’ils votent pour Tony Abott dans un sursaut d’espoir? Sachant que les deux sont candidature sont imparfaites par certains aspects.”

Après Paul le poulpe en Allemagne pour la Coupe du monde, l’Australie a Harry le crocodile. Il a fait son choix: c’est Julia Gillard qui devrait l’emporter selon lui. C’est également ce qu’estimaient certains sondages ces derniers jours. Mais en lui donnant une très courte avance.