DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie lance à son tour la chasse aux Roms

Vous lisez:

L'Italie lance à son tour la chasse aux Roms

Taille du texte Aa Aa

Après la France, c’est au tour de son voisin italien de se saisir du dossier des Roms. Le gouvernement de centre-droit envisage en effet de demander à l’Union européenne l’autorisation de procéder librement à des expulsions, y compris de ressortissants des Etats membres.

Mise en garde de Giancarlo Perego, de la conférence épiscopale italienne.

“La liberté de mouvement des peuples (à l’intérieur de l’Union européenne) est une condition fondamentale pour construire l’Europe de demain. Celui qui considère comme importante la circulation des marchandises, mais souhaite limiter la circulation des personnes, risque d’hypothéquer fortement la construction de l’Europe de demain, et de construire une politique de l’immigration qui pourrait faire renaître les nationalismes.”

Le ministre de l’intérieur italien Roberto Maroni a salué l’initiative française, mais estime qu’il faut aller encore plus loin. Figure majeure de la Ligue du Nord, le parti xénophobe, il envisage de faire en sorte que les Roms de Roumanie et de Bulgarie puissent également être reconduits aux frontières, comme n’importe quel autre immigré clandestin, dans le cas où ils ne répondraient pas à certaines exigences.

La France a procédé cette semaine au rapatriement de 216 Roms vers leur pays d’origine. 700 d’entre eux auront été raccompagnés d’ici la fin du mois.