DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : nouvelles évacuations dans la province du Sind

Vous lisez:

Pakistan : nouvelles évacuations dans la province du Sind

Taille du texte Aa Aa

Près d’un mois après le début des inondations, de nouvelles zones sont envahies par les eaux dans le sud du Pakistan. Depuis samedi soir, les autorités s’efforcent d‘évacuer la ville de Shahdadkot, dans la province du Sind. Au total ce sont quelques 200 000 personnes supplémentaires qui sont forcées de fuir leurs foyers. Dans la majeure partie des autres régions affectées, les eaux se retirent progressivement à mesure que les pluies s’espacent. Reste une population complètement démunie, dépendante de l’aide humanitaire.

Dans le meilleur des cas, les sinistrés ont pu être hébergés chez des proches, c’est le cas de Laila Noor, qui a trouvé refuge chez son oncle, dans la banlieue de Lahore : “Je souhaite que le gouvernement enregistre nos noms et reconstruise nos maisons”, dit-elle. “L’une des grandes préoccupations, c’est l‘éducation des enfants. Il n’y a plus d‘école, tout notre village est en ruines”

Le nombre de sans-abri a été revu à la hausse, passant de 2 à 6 millions de personnes, selon les estimations de l’ONU. Des immenses camps de réfugiés ont poussé un peu partout. Le secrétaire général des Nations Unies a comparé la catastrophe à un “tsunami au ralenti, dont la puissance de destruction va s’amplifier avec le temps”.