DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France maintient le cap à l'égard des Roms

Vous lisez:

La France maintient le cap à l'égard des Roms

Taille du texte Aa Aa

De plus en plus sous le feu des critiques, la France poursuit, infléxible, sa politique ultra-sécuritaire à l‘égard des Roms. 283 roumains et bulgares vont être renvoyés ce jeudi vers leur pays d’origine. Annonce faite quelques heures avant une réunion entre deux secrétaires d’Etats roumains et des ministres français, dont Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes.

“Nous reconduisons les gens en fonction d’une directive de 2004 qui s’applique à tout le monde, pas seulement aux Roms d’ailleurs. Elle s’applique aux Belges, aux Portugais, aux Espagnols, c’est le droit européen. Nous assortissons ces retours avec de l’argent, ce qu’aucun autre Etat européen ne fait. Je trouve que les critiques dont nous faisons l’objet sont vraiment excessives.”

Nicolas Sarkozy, lui, tente d’apaiser les esprits, d’autant que de nombreuses voix discordantes commencent à se faire entendre, y compris dans son propre camp. Le ministre de l’Intérieur, lui, reste infléxible et dit vouloir maintenir le cap.

“Oui, nous allons poursuivre l‘évacuation de campements illicites. Imaginez-vous une seule seconde, par exemple, que les Etats-Unis, première ou deuxième démocratie du monde, accepteraient sans rien dire que 250 caravanes provenant du Mexique s’installent là où ça leur ferait plaisir. Ce qui est valable pour les autres s’applique naturellement à nous.”

Plus de 8000 roumains et Bulgares en situation illégale auraient été renvoyés depuis le 1er janvier dernier, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. La France, qui souhaite ménager ses bonnes relations européennes, propose de saisir la commission sur cette question dans les prochains jours.