DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Reconduites de Roms: les critiques françaises et européennes continuent de pleuvoir

Vous lisez:

Reconduites de Roms: les critiques françaises et européennes continuent de pleuvoir

Taille du texte Aa Aa

Une “chasse aux Roms”, un “climat malsain”, une “politique absurde”. Les critiques autour des reconduites des Roms en Roumanie et Bulgarie ont continué de pleuvoir en France ce jeudi. Des groupes politiques européens s’indignent aussi. Alors que des ministres roumains et français se penchaient à nouveau sur ce dossier les socialistes du parlement européen ont jugé que “la France bafouait la loi européenne” et ont appelé l’Union européenne à condamner cette “violation de la loi sur la liberté de circulation”.

“Je n’ai pas entendu un seul gouvernement critiquant la France pour avoir appliqué la loi, à savoir la loi européenne, s’est défendu en anglais le Français Pierre Lellouche, secrétaire d‘état aux Affaires européennes. J’ai eu un appel, il y a quelques jours d’un collègue bulgare, qui disait en fait nous soutenons la France pour l’application de la loi européenne.”

Les propos d’un conseiller officieux du président français ont également provoqué de vives réactions ce jeudi. Alain Minc a jugé que le pape était, “comme tous les Allemands, un héritier du régime nazi” et qu’il n’aurait pas dû s’exprimer sur le dossier des Roms comme il l’a fait. Une ancienne ministre française Christine Boutin lui demande de présenter ses excuses.