DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La visite d'Omar el-Béchir au Kenya suscite la polémique


Kenya

La visite d'Omar el-Béchir au Kenya suscite la polémique

Omar el-Béchir a été accueilli en grande pompe au Kenya.

Le président soudanais était invité à célébrer l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution kenyane ce vendredi à Nairobi.

Une invitation qui suscite la polémique.

Omar el-Béchir est poursuivi pour génocide au Darfour par la Cour pénale internationale, une instance que soutient Nairobi.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, a donc demandé au Kenya de respecter ses obligations et d’arrêter le président soudanais.

Mais le gouvernement kenyan ne l’entend pas de cette oreille : “Omar el-Béchir est le président d’un pays souverain. Un pays voisin et ami du Kenya”, explique le ministre kenyan des affaires étrangères. “Nous avons invité tous nos amis y compris le Soudan. Omar el-Béchir nous honore de sa présence. Nous lui en sommes très reconnaissants”.

Omar el-Béchir a quitté le Kenya après la cérémonie. Cérémonie, qui a réuni des dizaines de personnes à Nairobi et durant laquelle le président Kibaki a paraphé la nouvelle constitution du pays.

Cette nouvelle loi fondamentale remplace un texte hérité de l‘époque coloniale. Elle vise notamment à mettre fin aux divisions ethniques qui ont empoisonné la politique depuis l’indépendance du Kenya en 1963.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : inondations et glissements de terrain meurtriers