DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Déferlement de violences dans le nord-est du Mexique

Vous lisez:

Déferlement de violences dans le nord-est du Mexique

Taille du texte Aa Aa

Les cartels de la drogue marquent leur territoire au Mexique, avec cette fois deux attentats à la voiture piégée contre le siège d’une télévision locale à Ciudad Victoria. Les explosions n’ont pas fait de blessés, mais elles sont symptomatiques de la stratégie d’intimidation déployée par les narcotraficants dans le Tamaulipas, un état du nord-est du pays.

Car ces attentats interviennent quelques jours après la découverte de 72 cadavres de clandestins dans une ferme de San Fernando. Des migrants abattus, semble-t-il, par le gang des “Zetas”, un groupe qui tente de contrôler le trafic de drogue et les voies d’accès aux Etats-Unis. Par ailleurs, deux policiers qui enquêtaient sur cette tuerie auraient été assassinés.

Ce déferlement de violences serait la conséquence de la rivalité qui oppose les “Zetas” à leur ancien employeur, le cartel “du Golfe”, selon le président mexicain. Felipe Calderon n‘échappe pas aux critiques : lors de son entrée en fonction fin 2006, il avait déclaré la guerre aux cartels et mobilisé 45000 soldats pour combattre les narcotraficants. Malgré tout, 28000 personnes sont mortes en trois ans et demi.

Dernières victimes en date : 14 personnes tuées à Acapulco, haut-lieu du tourisme mexicain.