DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Nouvelle-Orléans, 5 ans après Katrina

Vous lisez:

La Nouvelle-Orléans, 5 ans après Katrina

Taille du texte Aa Aa

Retour à la Nouvelle-Orléans cinq ans tout juste après le passage de l’ouragan Katrina qui avait fait 1500 morts. Le jazz et le blues ont repris leurs droits dans le quartier français, et les touristes reviennent dans la plus grande ville de Louisiane.

Mais, à quelques kilomètres de là, un tout autre décor : le Lower Ninth Ward, le quartier le plus pauvre de la ville, construit dans une cuvette et dévasté par la rupture d’une digue. Contrairement aux autres quartiers, 5 ans après, c’est toujours une ville fantôme. Alvin Seymore est resté et a reconstruit, seul, sa maison. Il a déposé une plainte contre les services du génie civil qui avaient construit la digue et dresse un bilan désabusé.

“Comme BP, il faut qu’ils me payent parce que sinon je ne sais pas comment je vais régler mes factures le mois prochain. Je paie mes impôts comme les autres, ils font briller le quartier français pour faire venir les touristes, moi j’ai refait un bout de la rue devant chez moi et remis en état les canalisations. Je paie les mêmes impôts, je paie les mêmes services. Qu’est-ce qui cloche chez moi Mr le président ?”

Seul point positif, ces maisons dernier cri, sorties de terre grâce à “Make it Right”, l’association de Brad Pitt.

5 ans après, malgré tout, ces habitants de la Nouvelle-Orléans ont toujours le sentiment d‘être des citoyens de seconde zone.