DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le rêve des ultra-conservateurs 47 ans après Martin Luther King

Vous lisez:

Le rêve des ultra-conservateurs 47 ans après Martin Luther King

Taille du texte Aa Aa

Rassemblement patriotique et ultra-conservateur à Washington devant le Lincoln Memorial, 47 ans jour pour jour après le discours de Martin Luther King. Une manifestation organisée par Glenn Beck, un présentateur télé vedette très à droite de l‘échiquier politique. Là où le révérend noir avait fait un rêve, Glenn Beck veut rétablir l’honneur des Etats-Unis.

L’ancienne candidate républicaine, Sarah Palin, a, elle, invité l’assemblée à honorer le drapeau américain et les hommes qui portent l’uniforme, avant d’haranguer la foule : “Levons-nous ensemble avec honneur pour restaurer l’Amérique !”

Pas de critique directe envers Barack Obama à la tribune, mais dans la foule, les partisans des Tea Party sont bien plus véhéments. Ce mouvement s’inspire des révoltes contre les taxes sur le thé du 18e siècle, il reproche donc au président américain d‘être trop interventionniste.

Pour cet enseignant, Barack Obama veut faire des Etats-Unis un Etat socialiste, “qui ne cesse de grossir et d’augmenter la dette publique”.

Hors de question pour les défenseurs des droits civiques de leur laisser le champ libre en ce jour anniversaire du discours de Martin Luther King. Ils ont eux aussi manifesté à Washington.

“Nous sommes là parce que le rêve ne s’est pas encore réalisé. Nous avons fait beaucoup de progrès mais le chemin est encore long”, a estimé le révérend Al Sharpton.

Une bataille à distance, à coups de slogans et d’affiches, chaque groupe reprochant à l’autre de faire preuve de racisme. Mais la confrontation est restée verbale. Aucun incident à déplorer.