DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

30 août : journée internationale des personnes disparues

Vous lisez:

30 août : journée internationale des personnes disparues

Taille du texte Aa Aa

Dans la douleur, des femmes portent à bout de bras les photos de leurs proches, disparus il y plus de 10 ans lors du conflit au Kosovo.

Une situation de désespoir qui concernerait pas moins de 200.000 personnes dans les Balkans, toujours dans l’incertitude sur le sort de leurs frères, sœurs, maris ou enfants.

Pour Nysrete Kumnova, porte-parle d’une association de personnes portées disparues de Pristina, ce 30 août qui marque la journée internationale des personnes disparues, est l’occasion de rappeler aux autorités internationales et locales que tous ont des noms et des adresses.

Pouvoir enfin enterrer un être cher et le pleurer dans la dignité, c’est le souhait d’un grand nombre de famille à travers les Balkans, à l’image de Abdullah Berisha : “Je n’ai aucun espoir de retrouver mon fils vivant. Mon seul espoir est d’enterrer ses restes pour lui offrir une tombe sur laquelle je pourrai déposer des fleurs. Cela dissipera peut-être un peu ma colère.”

Pour le Comité international de la Croix-Rouge, cette situation constitue un obstacle majeur à la réconciliation des peuples dans les Balkans.