DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roms : Bruxelles passe au crible la politique de la France

Vous lisez:

Roms : Bruxelles passe au crible la politique de la France

Taille du texte Aa Aa

Deux membres du gouvernement français sont venus rendre des comptes à Bruxelles. Pierre Lellouche – en charge des Affaires européennes – et Eric Besson – en charge de l’Immigration – doivent s’expliquer sur les expulsions collectives de Roms. Face à eux, les commissaires européennes Viviane Reding et Cecilia Malmström, qui doivent vérifier si ces rapatriements de citoyens roumains et bulgares sont conformes aux règles européennes. Le commentaire de l’analyste Anaïs Faure Atger :

“On peut qualifier cette réaction de tardive parce qu’elle est survenue après la réaction du Conseil de l’Europe et d’organes de l’ONU, mais c’est vrai aussi qu’on peut qualifier cette réaction de prudente et d’assez ferme. Mme Reding a tout de même été assez clairvoyante en qualifiant les propos de certains gouvernements d’ouvertement discriminatoires et provocants.”

En un peu moins d’un mois, la France a reconduit aux frontières près d’un millier de Roms. Si certains l’ont fait de leur plein gré contre une aide au retour, la justice a commencé à annuler des expulsions, dont les motifs n‘étaient pas jugés suffisants.