DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dans son autobiographie, Blair règle ses comptes avec son "frère ennemi" Brown

Vous lisez:

Dans son autobiographie, Blair règle ses comptes avec son "frère ennemi" Brown

Taille du texte Aa Aa

Une autobiographie qui fait du bruit en Grande-Bretagne, c‘était sans doute le but de Tony Blair.
Dans le livre qu’il fait paraître ce mercredi, intitulé “Un voyage”, l’ancien Premier ministre britannique use de formules choc. La toile de fond est la défense de ses dix ans au pouvoir. Même la guerre en Irak qui a précipité sa chute, Tony Blair est loin de la renier. “Ce qui est clair, c’est que Blair n’exprime aucun regret, réagit une responsable du collectif “Stop The War”. Il justifie tout ce qu’il a fait, il parle même de guerres à venir avec l’Iran. Tout ceci montre qu’il est un va-t-en guerre acharné”. Dans son autobiographie, Tony Blair confie d’ailleurs son admiration pour George W. Bush. Mais il avoue avoir vécu la mort des soldats britanniques en Irak comme un “cauchemar”.

L’ex-chef du gouvernement britannique poursuit aussi dans son livre sa guerre personnelle contre Gordon Brown. “Un esprit brillant, selon lui, mais un type dépourvu d’intelligence émotionnelle”. Tony Blair rend son successeur directement responsable de l‘échec électoral des travaillistes en mai dernier.
Le stress provoqué par cette rivalité, révèle Tony Blair, l’aurait fait tomber dans un excès de boisson.