DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Casa Pia: le plus grand scandale de moeurs depuis la révolution des Oeillets

Vous lisez:

Casa Pia: le plus grand scandale de moeurs depuis la révolution des Oeillets

Taille du texte Aa Aa

Tout commence en novembre 2002 grâce aux témoignages d’enfants publiés dans la presse. Ils affirment avoir été violés par un des employés.
La loi du silence brisée, des dizaines d’autres pensionnaires et anciens élèves dénoncent l’existence d’un réseau pédophile.

L’ancien chauffeur et jardinier de l’institution Carlos Silvano répond à lui seul de plus de 600 crimes d’abus sexuels et incitation à la prostitution. Il est le seul à avoir reconnu les faits.

A ses côtés sur le banc des accusés, des personnalités connues du grand public comme cet ancien présentateur vedette de la télévision, Carlos Cruz. Son incarcération au début de l’affaire, provoque un choc au Portugal.

L’ancien ambassadeur portugais Jorge Ritto est lui accusé d’avoir fait organiser des soirées pédophiles dans sa résidence au cours desquelles des enfants de la Casa Pia étaient “livrés” à des notables.

Autre accusé: le docteur Ferreira Diniz, connu du grand public pour avoir animé une émission quotidienne sur une radio catholique.

Des anciens élèves de la Casa Pia accusent également le jardinier de les avoir emmené dans des appartements ou des maisons pour les «offrir» à des clients.