DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Forage d'un second puits pour secourir les mineurs chiliens

Vous lisez:

Forage d'un second puits pour secourir les mineurs chiliens

Taille du texte Aa Aa

Il faut toujours un plan B. Alors pour accéder aux 33 mineurs pris au piège à 700 mètres sous terre dans le désert chilien de l’Atacama, le forage d’un second puits de secours a commencé hier, parallèlement au premier qui atteint bientôt 100 mètres de profondeur.

Un plan C, un troisième forage, est même envisagé par les autorités qui veulent être efficaces à défaut d‘être rapides. Car comme l’a rappelé le ministre des Mines, “les secours n’atteindront leur objectif au minimum que début novembre. Pas avant. Les gens ne doivent pas croire les rumeurs qui avancent la date du 18 septembre, c’est impossible”, a-t-il insisté.

Il y a maintenant un mois que les “33” comme on les appelle, sont pris au piège, et une certaine baisse de moral se fait sentir. Un phénomène normal selon les psychologues.

Les proches, comme José Vega, font tout pour aider les leurs à surmonter cette épreuve. “Un mois a passé et nous sommes très inquiets. Mais nous n’avons pas perdu la foi, assure t-elle, et nous savons que nous les sortirons de là”.

Hier, la connexion vidéo a été améliorée, et permet désormais aux mineurs et à leurs proches de se voir en simultané. Pour améliorer l’attente jusqu‘à l‘épilogue, chaque détail a son importance.