DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour Madrid, l'annonce d'une trêve de l'ETA est insuffisante

Vous lisez:

Pour Madrid, l'annonce d'une trêve de l'ETA est insuffisante

Taille du texte Aa Aa

Le scepticisme est de rigueur en Espagne. Le cessez-le-feu annoncé dans une vidéo par des membre cagoulés de l’organisation terroriste basque ETA n’a pas convaincu. La plupart des médias espagnols estiment qu’il s’agit d’une trêve tactique en vue des élections municipales de 2011.

Même sentiment du côté du gouvernement espagnol. La première réaction officielle est venue du ministre de l’Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba : “L’ETA doit abandonner les armes une bonne fois pour toutes. Voilà pourquoi ce communiqué est insuffisant, parce qu’il ne respecte pas le minimum demandé. Et nous ne changerons pas notre politique anti-terroriste, pas même d’un iota”.

Dans les rues du Pays basque espagnol, c’est également le doute qui domine. Beaucoup aimeraient croire à une trêve, mais ils demandent des actes : “Moi j’ai reçu cette nouvelle avec beaucoup de scepticisme. Comme tout le monde, je crois. On attend de voir que ce qui va se passer”, réagit une femme interrogée. Plus optimiste, son amie explique qu’elle “attends avec un peu d’espoir. On voudrait que ce soit vrai”.

“Je ne leur fais pas du tout confiance. Ce n’est pas la première fois qu’ils annoncent ça, mais ça n’a jamais été vrai”, tranche une autre passante.

“En tout cas, je crois qu’il ne faut pas se relâcher, renchérit un homme. Il faut continuer à lutter contre les extrémismes pour sortir de cette crise de terreur”.

En décembre 2006 l’ETA avait brutalement rompu un cessez-le-feu décrété quelques mois plus tôt avec un attentat contre l’aéroport de Madrid. Attentat qui avait fait deux morts.