DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'enjeu des systèmes de retraite dans une Europe qui vieillit

Vous lisez:

L'enjeu des systèmes de retraite dans une Europe qui vieillit

Taille du texte Aa Aa

Démographie, emploi et retraites, voici les trois variables que l’Europe doit gérer pour préserver le mécanisme de solidarité entre générations qu’elle a bâti au cours du siècle dernier. Et le temps presse, car l’Europe vieillit : pour la première fois dans son histoire, les moins de 60 ans sont en diminution et les baby-boomers s’apprêtent à prendre leur retraite. D’ici 2060, nous passerons de 4 européens actifs pour un retraité de 65 ans, à 2 actifs pour un retraité.

Les Français passent en moyenne 26 ans à la retraite, 6 ans de plus que les autres retraités des pays de l’OCDE, de quoi aggraver dangereusement les déficits. Le gouvernement s’est donc décidé à abandonner une mesure phare introduite par François Mitterrand en 1983.

“La durée des cotisations ne peut pas être la solution aux difficultés dans les dix ans qui viennent”, affirme alors Erich Woerth, le ministre du Travail. “c’est la raison pour laquelle nous allons relever l‘âge légal de départ à la retraite, comme l’ont fait tous les gouvernements notamment les gouvernements allemand, britannique, italien, espagnol, danois, norvégien, hollandais, suédois et j’en passe.”

L‘âge légal de la retraite est actuellement en France à 60 ans, en Italie à 59 ou 60 ans, au Royaume Uni à 65 pour les hommes et à 60 pour les femmes, en Espagne à 65 ans, en Allemagne à 65 ans. En France il passera à 62 ans en 2018, en Italie à 61-62 ans en 2013, au Royaume Uni à 68 ans en 2046, et en Allemagne à 67 ans en 2029

Dans tous les pays, il y a des exceptions à ces règles générales, auxquelles il faut ajouter un autre critère, celui des années de cotisations donnant droit à une retraite à taux plein.

Actuellement en France, il faut cotiser 40 années et demi; en Italie 36-35 ans, au Royaume Uni 30 ans, en Espagne 35 ans, pareil en Allemagne. Ce sera encore plus en France, 41,5 ans, en 2023 et en Allemagne 45 ans en 2029.

Le problème avec la crise économique et l’augmentation du chômage, c’est de réussir à garder les seniors dans le marché de travail. En France et en Italie le taux d’emploi des 55-64 ans n’est que de 38,2% et 34,4%. Autre maillon faible du système, les femmes, en France elles touchent actuellement une retraite moyenne de 825 € contre 1 426€ pour les hommes.