DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise politique s'aggrave en Italie

Vous lisez:

La crise politique s'aggrave en Italie

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi va demander la démission de Gianfranco Fini auprès du Président de la République italienne, Giorgio Napolitano.

Depuis fin juillet, et le départ de Fini du Parti de la Liberté, le torchon brûle entre le chef du gouvernement italien et le président de la chambre des députés.

Mais la crise politique est devenue institutionnelle avec cette solution envisagée par le Cavaliere et son allié de la Ligue du Nord, Umberto Bossi,lundi soir.

Et la classe politique italienne, elle, n’a pas tardé à réagir.

Au sein de la majorité Gaetano Quagliarello, du PDL, explique que “le Président de la Chambre est comme un arbitre. Mais dans ce cas précis, il a mis son maillot de joueur, est entré sur le terrain et a commencé à jouer contre son propre camp.”

Mais dans l’opposition, on s’inquiète réellement de la tournure que prennent les événements.

Pour Alessandro Maran, du Parti Démocrate, “Nous sommes confrontés à un nouveau dérapage institutionnel. Jamais auparavant un Premier Ministre n’avait décidé d’aller voir le Président de la République pour demander l‘éviction du Président de la chambre.”

Car le problème est bien là : Giorgio Napolitano n’a pas le pouvoir de révoquer le Président du Parlement. Gianfranco Fini qui en franchissant le Rubicon a peut être sonné le glas du gouvernement…