DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Défaillance des casques bleus en RDC

Vous lisez:

Défaillance des casques bleus en RDC

Taille du texte Aa Aa

La mission des casques bleus en République démocratique du Congo pointée du doigt.
En juillet et août dernier, des viols collectifs ont été commis à Luvungi dans la province du Nord-Kivu. Les militaires de l’ONU, basés seulement à 30 km n’ont rien vu et rien su avant 15 jours. L’adjoint au chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU fait son mea culpa : “Nous avons échoué. Nos actions n‘étaient pas adéquates, ce qui a conduit à une brutalisation inacceptable de la population de plusieurs villages dans cette région. Nous devons mieux faire.”

Mieux faire cela commence par demander des sanctions pour les responsables de ces crimes. L’ONU a demandé à la République démocratique du Congo d’ouvrir une enquête.

Derrière ces viols, des membres des Forces démocratiques de libération du Rwanda accompagnés de miliciens congolais Maï-maï, très présents dans la région où ils contrôlent des carrières minières.

Selon les témoignages reccueillis, plus de 500 femmes et enfants ont été violés cet été dans au moins huit villages du Kivu, “Des attaques prévues et organisées” selon l’ONU.

Les femmes de Luvungi ont raconté aux ONG leur nuit de cauchemar quand des rebelles ont chassé les hommes du village et entrepris de violer chaque femme et chaque fillette.