DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'accès à l'eau, enjeu de la stabilité mondiale de demain

Vous lisez:

L'accès à l'eau, enjeu de la stabilité mondiale de demain

Taille du texte Aa Aa

Alors que dans une partie du monde, elle coule de source, aussi naturelle et abondante que l’air, pour 1 personne sur 3 dans le monde, elle est un bien rare. L’eau manquera de plus en plus au cours des décennies à venir et l’enjeu est énorme, tant elle est nécessaire. Changement démographique, croissance économique et réchauffement climatique sont autant de facteurs qui modifient l’accès à l’eau et sa qualité.

70% de l’eau est utilisée pour l’agriculture. Et les experts s’accordent pour dire que les précipitations de plus en plus irrégulières, liées au changement climatique constituent une menace majeure pour la sécurité alimentaire et la croissance économique. L’accent doit être mis sur les techniques de stockage de l’eau.

L’Afrique et l’Asie sont les plus touchées par les variations des précipitations. En asie 66% de l’agriculture dépend directement des pluies. En Afrique sub-saharienne, c’est 94% de la production agricole qui en dépend.

Le manque d’eau conduit des populations à utiliser des eaux usées pour les cultures. Plus de 10% de la population mondiale consomme des aliments issus de cultures irriguées par des eaux contenant des produits chimiques ou des microorganismes pathogènes. La pollution de l’eau est un enjeu crucial aussi pour la santé et le developpement

Chaque jour, deux millions de tonnes de déchets d’origine humaine sont deversées dans l’eau, des rivières,des fleuves, des mers etcDans les pays en dveloppement, 70% des déchets industriels y sont deversés, polluant les ressources en eau potable.
Laquelle est rare. 97% de l’eau présente sur terre est salée. Il n’y a que 3% d’eau douce. Sur ces 3%, 70% est enfermée dans les calottes glaciaire, 30% présente dans le sous-sol. Au final, moins d’1% est directement accessible pour l’homme.

Le réchauffement climatique aggrave le problème global: qu’il cause des inondations massives qui contribueront aussi à la pollution des eaux avec leur lot de contaminations, ou bien qu’il déclenche des sécheresse sévères dans d’autres parties du monde, qui déciment des populations et des troupeaux de bêtes dont les population dépendent aussi pour se nourrir.

Selon les experts, d’ici 2030,47% de la population totale au monde vivra dans des zones où l’eau manque. Elle sera sans doute source de tensions, de conflits peut être, de mouvements de population …