DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA doit déposer les armes définitivement

Vous lisez:

L'ETA doit déposer les armes définitivement

Taille du texte Aa Aa

Le chef du gouvernement espagnol, José-Luis Zapatero, ne tient pas compte du cessez-le-feu annoncé dimanche par le groupe séparatiste basque.

“Toutes les forces politiques démocratiques ont fait la même appréciation du communiqué de l’ETA, c’est une déception. A présent, les communiqués n’ont plus de valeur, seules ont de la valeur les décisions, et la seule décision qui vaille se dit en peu de mots : abandon des armes pour toujours”, a déclaré le Premier ministre ce mardi à Madrid.

Si le gouvernement socialiste se méfie, c’est qu’il a déjà tenté de dialoguer avec l’ETA lors du dernier cessez-le-feu, en 2006. Un échec, qui s’est soldé par la mort de deux personnes dans un attentat.

En Espagne, cette trêve est avant tout perçue comme une manoeuvre électorale pour les radicaux basques qui souhaitent se présenter au prochain scrutin local.