DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le verdict à l'encontre de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani est réexaminé

Vous lisez:

Le verdict à l'encontre de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani est réexaminé

Taille du texte Aa Aa

Un répit pour l’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort pour adultère et meurtre. Les autorités ont décidé de suspendre la peine capitale par lapidation qui la menaçait. “Le verdict est en cours de réexamen”, a indiqué mercredi le ministère iranien des Affaires étrangères.

Le sort de cette femme continue de susciter une vive émotion en Occident. Un peu avant l’annonce de Téhéran, le Parlement européen a voté à l’unanimité une résolution demandant justement à l’Iran de revenir sur la condamnation à mort de Sakineh Mohammadi-Ashtiani. Cette mère de famille de 43 ans a été reconnue coupable de complicité de meurtre de son mari, et de deux adultères, qui sont passibles de la peine de mort en Iran. De nombreuses manifestations ont eu lieu dans le monde pour demander sa clémence. Mais seul le guide suprême, l’ayatollah Khamenei, pourrait décréter son amnistie. Le régime préfère réviser le procès de Sakineh Mohammadi-Ashtiani. Et certains médias iraniens laissent déjà entendre qu’au lieu d’une lapidation, l’exécution pourrait se faire par pendaison.