DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Postes : les syndicats estiment que l'Europe n'est pas prête pour une libéralisation totale


Le bureau de Bruxelles

Postes : les syndicats estiment que l'Europe n'est pas prête pour une libéralisation totale

Stop à la libéralisation du marché postal… Des postiers ont manifesté aux portes du Parlement européen à Strasbourg pour soutenir une demande qui sera faite par divers eurodéputés. Ils vont réclamer un moratoire de la directive qui prévoit une ouverture totale à la concurrence des services postaux européens, début 2011 dans une majorité de pays, et deux ans plus tard pour les autres.

“Nous voulons faire pression sur la Commission pour garantir la bonne application de la directive, notamment au niveau social, parce qu’on voit très bien que dans un certain nombre de pays, on remplace les postiers à l’ancienne, disons, par des indépendants avec un contrat précaire, et ce n’est pas l’Europe que nous voulons”, explique l’eurodéputé socialiste Saïd El Khadraoui.

La libéralisation du courrier ordinaire est censée être assortie d’une série de garanties : distribution du courrier cinq jours par semaine absolument partout, maintien de bonnes conditions de travail ou encore évaluation des conséquences sociales. Or pour les syndicats, ces conditions sont loin d‘être remplies.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Les défis de la rentrée européenne