DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un vieux projet soviétique pour combattre la sécheresse en Asie Centrale

Vous lisez:

Un vieux projet soviétique pour combattre la sécheresse en Asie Centrale

Taille du texte Aa Aa

C’est un pari fou qu’envisage de lancer le Président kazakh.

Lors d’une visite de son homologue russe, Dimitri Medvedev, Noursoultan Nazarbaïev a émis l’idée de détourner les grands fleuves sibériens afin de faire face aux pénuries en Asie centrale.

Il s’agirait d’inverser ces cours d’eau vers le sud et ainsi procurer à la région l’eau dont elle a tant besoin.

L’idée en fait n’est pas nouvelle. Elle date de la période soviétique.

Car le projet de détournement de puissants cours d’eau comme l’Ob, l’Irtych ou l’Ienisseï, qui se jettent dans l’océan Arctique, avait été projeté par l’URSS.

Un programme d’amélioration de l’agriculture, adopté en 1965, qui aurait permis d’intensifier la culture du coton mais aussi du riz.
Une idée abandonnée à la fin des années 80.

Mais voilà, remise à l’ordre du jour, elle ne fait pas franchement l’unanimité. Il faut dire qu’un projet du même ordre a déjà été expérimenté au début des années 60.

Pour les besoins de la culture du coton, les eaux de trois fleuves avaient été détournés vers le Kazakhstan afin d’irriguer les sols arides des steppes environnantes.

Les conséquences écologiques sont aujourd’hui dramatiques. L‘équilibre hydrique de la région s’est rompu. La Mer d’Aral a perdu plus du tiers de son volume…. et son avenir est plus qu’incertain…