DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre de la drogue sévit au Mexique

Vous lisez:

La guerre de la drogue sévit au Mexique

Taille du texte Aa Aa

“Le Mexique n’est pas comparable à la Colombie des années 1980”. C’est la réponse du gouvernement mexicain aux récentes déclarations de Hillary Clinton. La secrétaire d’Etat américaine dénonce l’emprise croissante des cartels de la drogue au Mexique.

“Ces cartels de la drogue montrent aujourd’hui de plus en plus de signes d’insurrection. Subitement, apparaissent des attentats à la voiture piégée qui n’existaient pas auparavant.
Cela ressemble de plus en plus à la Colombie d’il y a vingt ans, quand les narcotrafiquants contrôlaient certaines parties du territoire”.

Depuis son investiture en 2006, le président mexicain Felipe Calderon mène une guerre sans merci contre les narcotrafiquants qui sévissent dans son pays. Il a mobilisé plus de 50 000 soldats et policiers pour lutter contre des cartels devenus de plus en plus puissants. Cette guerre, qui a déjà fait près de 28 000 morts, est loin d‘être gagnée. Les narcotrafiquants acheminent chaque année vers les Etats-Unis environ 140 tonnes de cocaïne soit un chiffre d’affaires estimé à 31 milliards d’euros.

Une économie florissante qui génère de la corruption. Le gouvernement mexicain a limogé près de 10% des policiers fédéraux.
Les tentacules du crime organisé sont longs,
comme l’explique cet analyste en sécurité mexicain.

“ On s’est aperçus que les criminels en bandes organisées poursuivaient leurs activités en prison. Ils commandent des exécutions et continuent de conduire leur business”.

Depuis plusieurs années, le trafic de migrants fait partie des nombreux business des cartels de la drogue. Ces migrants, originaires d’Amérique centrale et du sud, traversent le Mexique en train pour essayer d’atteindre les Etats-Unis.
Certains sont obligés de travailler comme “mules” pour les cartels. D’autres sont séquestrés, extorqués voire même assassinés.

Le mois dernier, un gang armé a exécuté 72 migrants.