DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suisse pointe du doigt les lasers

Vous lisez:

La Suisse pointe du doigt les lasers

Taille du texte Aa Aa

Après la France, c’est au tour de la Suisse d’exprimer son ras-le-bol contre les pointeurs lasers utilisés contre les véhicules et souvent, contre des avions. En Suisse, c’est la Garde aérienne de sauvetage qui rappelle les dangers de ces lasers, et affirme que tous ses pilotes ont déjà été confrontés au moins une fois à ces rayons lumineux extrêmement puissants.

“La phase d’approche et d’atterrissage demande une attention particulière, explique Gérard Felder, expert en aéronautique. C’est à dire qu’on voit la piste et qu’il ne vaut mieux pas la quitter des yeux. Si vous avez un élément perturbateur comme un rayon laser, une lumière excessive, voir foudroiement, un orage, qui serait le plus grave dans ces cas là, vous avez une vision qui se perd et ça vous perturbe dans vos gestuelles.”

Ces lasers sont normalement destinés aux professionnels. Mais pour s’en procurer, un simple clic sur Internet suffit. Pour une dizaine d’euros, ils pointent à plusieurs centaines de mètres. Mais ils peuvent atteindre jusqu‘à 10 kilomètres de portée.

“ Vous avez soit quelqu’un qui cherche juste à s’amuser en pointant un laser sur un avion ou sur un véhicule, puisque les véhicules sont aussi touchés, constate Hugues Desmoulins Lebeaut, chef d’escadron de la gendarmerie des transports aériens. Et puis vous avez celui qui le fait sciemment dans l’objectif de vouloir gêner l’avion qui descend et qui atterrit”.

En France, les compagnies aériennes déposent une cinquantaine de plaintes chaque mois. En Suisse, 40 cas ont été sigalés à l’Office fédéral de l’aviation civile en 2009. Un phénomène que l’on constate un peu partout dans le monde.