DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sous le feu des critiques, Terry jones veut toujours brûler un Coran

Vous lisez:

Sous le feu des critiques, Terry jones veut toujours brûler un Coran

Taille du texte Aa Aa

Malgré les pressions internationales, un pasteur américain maintient son projet de brûler le Coran lors de l’anniversaire des attentats du 11 septembre. Chef d’une petite congrégation protestante à Gainesville, en Floride, Terry Jones a même reçu des Corans pour son projet.

Au Thomas Jefferson Memorial de Washington, symbole de la liberté d’expression, des Américains réagissent.

“Nous sommes supposés être un melting pot. Laissez les gens croirent ce qu’ils veulent, laissez-les vivre”, explique une mère de famille.

L’un de ses concitoyens n’est “pas d’accord avec le projet”, mais il estime que “chacun à le droit de pratiquer sa religion, ou d’autres choses, tant que l’on ne blesse pas quelqu’un”.

Et lorsqu’on lui demande si cela inclut de brûler un livre sacré, l’homme répond : “On brûle bien des drapeaux américains. Je n’apprécie mais je n’y peut rien”.

Le gouvernement et l’armée américaine craignent que l’initiative du pasteur mettent un peu plus en péril la vie des soldats déployés en Afghanistan.