DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'église de Belgique lève le voile sur des centaines de cas de pédophilie

Vous lisez:

L'église de Belgique lève le voile sur des centaines de cas de pédophilie

Taille du texte Aa Aa

“Le dossier Dutroux de l’Eglise…” Le rapport de la commission Adriaenssen chargée d’enquêter sur la pédophilie au sein de l‘église catholique belge a été dévoilé aujourd’hui, et ses révélations sont graves. Il évoque notamment 13 cas de suicides et 6 autres tentatives liées à des abus sexuels. Des abus sur des enfants et jeunes adolescents qui se sont produits entre les années 60 et 80, 475 témoignages ont été recueillis?

“Quand la plupart des abus au pays bas se passaient dans des pensionnats, chez nous en Belgique, le problème est encore différent le prêtre est considéré comme l’ami de la famille…” a notamment dit Peter Adriaenssen.

Ces révélations font suite à la décision d’un tribunal belge hier de déclarer illégales les perquisitions menées au mois de juin dans des locaux de l’Eglise, notamment au siège de l’archidiocèse de Mechelen-Bruxelles.

Le parquet devra rendre les documents saisis au domicile de l’ancien primat de Belgique, le cardinal Godfried Danneels. Atteint par la limite d‘âge, il a démissionné en janvier dernier.

Des perquisitions qui étaient allées jusqu‘à fouiller la crypte de la cathédrale de Malines, sans dévoiler le moindre document, mais le Vatican avait protesté haut et fort contre des méthodes disproportionnées.

Ses documents saisis, la commission d’enquête interne constituée par l‘église et conduite de façon indépendante par le pédopsychiatre Peter Adriaenssen avait été dissoute. Des fuites avaient alerté le parquet qui redoutait qu’elle serve en fait à dissimuler des documents pour protéger les pédophiles présumés.

La plupart des plaintes, en principe prescrites du point de vue pénal, sont parvenues à la commission après la démission forcée le 23 avril de l‘évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, qui a reconnu avoir abusé sexuellement de son neveu mineur entre 1973 et 1986.

Cette semaine, l’ancien primat de Belgique, Godfried Danneels a fait son mea culpa en reconnaissant qu’il aurait dû encourager la démission de l‘évèque de Bruges.