DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Serbie-Kosovo : un rapprochement spectaculaire

Vous lisez:

Serbie-Kosovo : un rapprochement spectaculaire

Taille du texte Aa Aa

L’ONU donne un coup d’accélérateur aux relations entre la Serbie et le Kosovo. A l’issue d’une résolution sans précédent votée jeudi, Belgrade et Pristina ont accepté de dialoguer sans évoquer la question du statut du Kosovo. Une première depuis la proclamation d’indépendance de la province serbe en février 2008. Pas question pour autant pour la Serbie de reconnaître cette indépendance.

“Dans cette situation, ce compromis était inévitable, étant donné notre position dans le monde, je ne crois pas que nous ayions eu le choix” souligne ce Serbe.

A Pristina, au Kosovo, les autorités parlent de “bataille gagnée”. Dans la rue, on s’interroge sur la nécessité de telles discussions. “Je ne pense pas que Pristina et Belgrade doivent parler de quelque chose. Nous devons décider pour nos pays respectifs” explique cette jeune étudiante.

Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne y voit une occasion de régler les problèmes concrets sur le terrain : “Ils vont discuter, ils vont avancer. Je pense que des deux côtés, il y a un souhait de se projeter dans l’avenir et nous pensons que cet avenir est en Europe.”

Plusieurs responsables européens ont promis
à Belgrade de faire progresser le processus d’intégration de la Serbie dans l’Union européenne.

Belgrade a posé en décembre sa candidature et attend depuis que les 27 chargent Bruxelles d‘étudier formellement le dossier.