DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum test en Turquie sur une révision controversée de la constitution

Vous lisez:

Référendum test en Turquie sur une révision controversée de la constitution

Taille du texte Aa Aa

Près de 50 millions de turcs ont voté ce dimanche. Un vote obligatoire sous peine d’amende équivalent à 12 euros. Parmi les électeurs, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan dont le gouvernement islamo-conservateur est à l’origine du projet.
 
Cette réforme doit limiter les prérogatives de la justice militaire et elle modifie aussi au profit du pouvoir la structure de la Cour Constitutionnelle et du Conseil supérieur de la Magistrature. Deux bastions de la laïcité. C’est pourquoi l’opposition y voit au contraire une atteinte à l’indépendance de la justice.
 
Un référendum qui suscite des opinions très partagées. “Je suis venu ce matin et j’ai voté sans problèmes. J’ai vote oui et en faveur de la démocratisation de la Turquie et j’espère que le résultat sera un grand oui. Notre pays sera plus prospère et plus transparent. C’est avec ces espérances que je suis venu voter”, explique cet homme.
 
“Ne pas sécuriser l’indépendance de la justice est une grande menace dans les pays démocratiques. C’est pourquoi j’ai voté non en particulier pour que le système judiciaire reste indépendant”, affirme cette jeune femme.
 
Ce référendum intervient à une date particulière pour la Turquie. Il y a 30 ans jour pour jour, les militaires prenaient le pouvoir après un coup d’Etat. Le début d’une période de répression marquée par l’adoption de l’actuelle constitution en 1982.
 
Avec AFP et Reuters