DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'AIEA enquête sur un site secret d'enrichissement en Iran

Vous lisez:

L'AIEA enquête sur un site secret d'enrichissement en Iran

Taille du texte Aa Aa

Rien ne va plus entre l’Iran et l’AIEA. Hier, Yukiya Amano, son tout nouveau directeur général, a indirectement accusé Téhéran de vouloir mettre un frein aux inspections de l’agence internationale de l‘énergie atomique.

En cause, le refus des Iraniens de permettre à deux nouveaux inspecteurs de pénétrer sur leur territoire. Deux hommes soupçonnés par le régime iranien d’avoir livré de fausses informations sur ses activités nucléaires.

“La mission des inspecteurs est de faire leur propre expertise technique de façon impartiale et professionnelle, explique Ali Asghar Soltanieh, ambassadeur de l’Iran auprès de l’AIEA. S’ils font une déclaration inexacte et créent des difficultés, nous avons le droit de remettre en question leurs capacités professionnelles, a-til ajouté.”

Soupçonné de chercher à se doter de l’arme atomique, l’Iran avait déjà interdit l’accès de ses sites à de nombreux experts nucléaires par le passé.

La semaine dernière, des opposants en exil auraient par ailleurs révélé l’existence probable d’un site d’enrichissement d’uranium secret. Une information prise très au sérieux par l’AIEA qui a décidé d’ouvrir une enquête.