DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les marchés accueillent "Bâle III" avec soulagement

Vous lisez:

Les marchés accueillent "Bâle III" avec soulagement

Taille du texte Aa Aa

Les banquiers du monde entier qui avaient retenu leur souffle jusqu‘à dimanche ont maintenant l’esprit relativement tranquille. Certes à Bâle les régulateurs ont durci les règles en portant à 7% les fonds propres des banques par rapport à leurs actifs alors que ce ratio était de 2% auparavant. Ce ratio s’appliquera à partir de 2013 et les banques ont jusqu’en 2018 pour appliquer cette nouvelle règle. Objectif : éviter de nouvelles recapitalisations de la part des Etats après celles effectuées pendant la crise.

“Ce que nous avons décidé va permettre, quand tout sera en place, à déclaré Jean-Claude Trichet le président de la BCE, de rendre plus solide le secteur bancaire au niveau mondial”.

Les estimations les plus pessimistes prévoyaient une contrainte de 9% de fonds propres pour les banques : c’est donc une bonne nouvelle d’autant que les banques auront le temps de mettre en place les nouvelles règles.
“Je crois que tout ce temps donné aux banques pour appliquer ces règles a affirmé le Pdg de Deutsche Bank Josef Ackerman, ça va réduire les conséquences sur l‘économie réelle et ça c’est très positif”.

Ces nouvelles règles moins dures que prévu, ont participé au redressement des indices boursiers des deux côtés de l’Atlantique lundi grâce au réveil des valeurs bancaires en forte hausse sur les places européennes. L’accord Bâle III doit encore être entériné par le G20 en novembre à Séoul.