DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau pas de la Turquie vers l'Union européenne

Vous lisez:

Un nouveau pas de la Turquie vers l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Le “oui” clair et net au référendum en Turquie est un tremplin pour le parti au pouvoir. L’AKP se retrouve en pôle position en vue des prochaines législatives, qui se tiendront au plus tard en juillet prochain. Et selon Ankara, l’adoption de nombreux amendements à la Constitution est un atout pour l’intégration dans l’Union européenne.
 
“J’espère que cela va nous apporter de bonnes choses pour le futur”, réagit un jeune Turc.
58% des électeurs turcs ont voté “oui” au référendum, 42% ont voté “non”. Certains analystes politiques estiment que le fossé va encore plus se creuser entre l’AKP et l’opposition laïque. “Je ne pense pas que ce vote soit bon, critique un homme, on va vers une dictature et j’ai peur”. L’opposition a notamment peur que l’AKP, d’inspiration islamique, prenne le contrôle des tribunaux grâce à la réforme judiciaire.
 
En Europe, même l’Allemagne salue l’avancée de la Turquie. “L’approbation de ce référendum constitutionnel, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle, est le signe que la Turquie est pleinement déterminée à poursuivre son programme de réformes, et que son regard est fixé sur l’Europe”.Cependant, la perspective d’une intégration de la Turquie dans l’UE continue de susciter certaines réticences à l’intérieur même de l’Union, en France et en Autriche par exemple.