DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Premier ministre japonais a sauvé sa tête


Japon

Le Premier ministre japonais a sauvé sa tête

Naoto Kan a remporté la primaire au sein de sa formation, le Parti démocrate. Il peut ainsi conserver le poste de chef du gouvernement nippon qu’il occupe depuis juin.

Si son grand rival, Ichiro Ozawa l’avait emporté, il n’aurait eu d’autres choix que de démissionner. La tradition veut en effet que le Premier ministre soit aussi le chef de son parti.

Pour le Japon, qui a déjà changé cinq fois de Premier ministre en trois ans, c’est une bonne nouvelle, du moins un signe de stabilisation.

Mais la victoire n’a pas été franche et Naoto Kan va maintenant devoir rassembler son parti pour mener à bien ses réformes. Son rival prônait la relance et il va devoir compter avec les partisans de celui-ci pour mener une politique plus austère.

Naoto Kan compte s’attaquer au problème de la dette publique qui représente pratiquement le double du PIB japonais. Et voir comment faire face à la hausse du Yen. La devise japonaise est en effet au plus haut depuis ces quinze dernières années, ce qui pénalise les entreprise sur les marchés extérieurs.

Kan veut aussi engager un débat national sur le relèvement de la TVA, actuellement de 5%. Un débat qui risque d‘être houleux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Espagne ne lâche pas les indépendantistes basques