DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une terre anglicane semée d'embûches pour Benoît XVI

Vous lisez:

Une terre anglicane semée d'embûches pour Benoît XVI

Taille du texte Aa Aa

La tâche s’annonce moins aisée que pour son charismatique prédécesseur, Jean-Paul deux. Adoré des foules, il n’avait pourtant eu droit, en 1982, qu‘à une visite pastorale au Royaume d’Elizabeth 2.

Cette fois, l’association “Protestez contre le pape” s’est chargée de dérouler le tapis rouge, en exigeant notamment de Benoît seize qu’il reçoive des victimes de prêtres pédophiles.

“Le Pape prétend s’occuper des cas de pédophilie, mais aujourd’hui encore, il refuse de remettre à la police les dossiers du Vatican. C’est pourquoi nous pensons qu’on ne devrait pas l’honorer d’une visite d’Etat,” explique l’activiste Peter Tatchell.

D’autres groupes de pression dénoncent les positions rétrogrades du locataire du Vatican sur la contraception, l’homosexualité, le mariage des prêtres ou encore la place des femmes dans l’Eglise.

Sans parler de la grogne généralisée des contribuables britanniques, qui devront régler la moitié des 24 millions d’euros que devrait coûter cette visite d’Etat.

Le chef des catholiques britanniques, l’Archevêque de Westminster, relativise : “il y a toujours de la controverse autour des visites papales. Où qu’il aille, il y a toujours une période de critique de l’Eglise. Et quand il arrive, le soleil sort. Les nuages se dissipent et les gens s‘éprennent de lui !”

Le chemin de croix de Benoît XVI dans le pays qui interdit l’accession au trône d’un catholique, commencera ce jeudi matin, par une audience royale. Elizabeth II le recevra en son château écossais d’Holyroodhouse.