DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quatre anciens dirigeants Khmers rouges renvoyés devant un Tribunal

Vous lisez:

Quatre anciens dirigeants Khmers rouges renvoyés devant un Tribunal

Taille du texte Aa Aa

Plus de 30 ans après la chute des Khmers rouges, quatre anciens dirigeants du régime communiste viennent d‘être renvoyés devant le tribunal international de Phnom Penh. Tous étaient des proches de Pol Pot, l’ancien leader des Khmers Rouges.

Sur le banc des accusés, l’idéologue du régime communiste alias “Frère numéro deux”, l’ex Président d’Etat mais aussi le Ministre des Affaires étrangères alias “Frère numéro trois” et sa femme. Tous sont poursuivis pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Les juges d’instruction, trois Cambodgiens et un Français, étaient soumis à de fortes pressions depuis plusieurs semaines.

“ Cela n’a pas toujours été facile cette notoriété publique. Cela a même parfois été particulièrement éprouvant sur un plan personel. Mais nous y sommes parvenus et c’est évidemment aujourd’hui une grande satisfaction”, souligne le juge d’instruction français Marcel Lemonde.

En juillet dernier, le tribunal spécial parrainé par les Nations Unies avait déjà condamné Douch à 30 ans de réclusion. Il dirigeait une prison de Phnom Penh où ont été torturées et exécutées plus de 15 000 personnes.

La dictature des Khmers rouges serait à l’origine de la mort de quelque 1 million 700 mille Cambodgiens soit l‘équivalent de 20% de la population du pays à l‘époque. Les victimes ont été pour la plupart exécutées ou ont succombé à la torture, aux travaux forcés et à la famine.

Le procès des quatre ex-dirigeants Khmers rouges doit s’ouvrir l’année prochaine.