DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roms : Les expulsions se poursuivent près de Paris

Vous lisez:

Roms : Les expulsions se poursuivent près de Paris

Taille du texte Aa Aa

Mercredi à Bobigny, en région parisienne, la SNCF a demandé l’expulsion d’une trentaine de personnes qui vivaient sous l’un de ses ponts depuis deux ans.

Après avoir été victimes d’un incendie criminel au mois d’août, leurs quelques biens sont détruits par les forces de l’ordre, au grand dam du collectif de soutien.

“Cela me révolte que l’on casse tout, sans aucune humanité. Même des animaux sont mieux traités”, explique, impuissante, Ericka Maury-Lascoux.

Le voisinage n’apprécie guère la présence du collectif. Une dame promenant son chien s‘écrie
“On ne leur a pas demandé de venir. Pourquoi leur pays ne fait rien ?”

Leurs pays d’origine, la Roumanie et la Bulgarie en l’occurence, ne font pas le nécessaire pour lutter contre la discimination des Roms selon un immigré clandestin qui déclare : “Ici c’est bien, on gagne de l’argent. En Roumanie on ne gagne pas d’argent, on ne travaille pas. Il n’y a pas de solution pour nous. Ici c’est très bien mais on a pas de maison, qu’est-ce qu’on peut faire ?”

Ironie du sort, en attendant leur expulsion d’ici la fin du mois ces familles devront être logées par la mairie.