DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet européen : les 27 jouent la carte de l'apaisement

Vous lisez:

Sommet européen : les 27 jouent la carte de l'apaisement

Taille du texte Aa Aa

La querelle entre la France et la Commission européenne sur les Roms a ouvert le sommet à Bruxelles. Les 27 semblent vouloir jouer la carte de l’apaisement et le président français Nicolas Sarkozy a donc abordé la question lors du déjeuner.

Mercredi soir la Vice-Présidente de la Commission Vivane Reding a finalement présenté ses excuses pour avoir dit que la politique menée par Paris n’avais pas d‘équivalent depuis la Seconde Guerre Mondiale. L’Elysée dit avoir pris bonne note de ces excuses. En revanche la Commission n’a pas levé sa menace d’ouvrir une procédure d’infraction pour application discriminatoire de la directive sur la libre-circulation au sein de l’Union.

Une fois le sujet évoqué, les dirigeants des 27 vont se pencher sur les relations de l’Union avec ses partenaires stratégiques. Concernant la gouvernance économique, le débat tournera autour du nouveau régime de sanctions à destination des Etats qui ne respecteront pas leurs engagements budgétaires.