DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe du monde des sans-abris : le football pour se réinsérer

Vous lisez:

Coupe du monde des sans-abris : le football pour se réinsérer

Taille du texte Aa Aa

Le football pour changer la vie, ce pourrait être le slogan de la Coupe du monde de football des sans-abris. Cette compétition, dont c’est la 8ème édition a lieu cette année au Brésil. Cinq cents joueurs issus de 64 nations sont présents. Le coup d’envoi a été donné dimanche sur la plage de Copacabana.
L’occasion pour ces joueurs d‘échapper quelques jours à leur quotidien et même de favoriser leur réinsertion.

“Cela m’a pris près de trois ans pour atteindre ce niveau. Je suis ici pour représenter mon pays. J’ai essayé de nombreuses fois et j’ai échoué, aujourd’hui j’ai donné le meilleur de moi-même. C’est une véritable mission pour y parvenir, mais aujourd’hui c’est mon tour” souligne ce joueur sud-africain.

“La vie dans mon pays est très dure parce que nous n’avons aucun droit et nous espérons qu’un jour nous en obtiendrons” affirme ce joueur palestinien.

A l’origine de ce projet social, un Ecossais, éditeur d’un journal vendu par des sans-abris. La première édition s’est tenue en Autriche en 2003. Et depuis, cette compétition ne cesse de monter en puissance.

Ici pas question de faire de la figuration, chaque équipe veut l’emporter. Ce goût de la performance, de la gagne, rien que du positif pour les organisateurs, pour qui c’est déjà un pas vers une autre vie. “Nous utilisons le football comme un tremplin et entre 70 et 80% des joueurs chaque année voit leur vie changer explique Mel Young, le président de cette Coupe du monde. Ils trouvent du travail, un toit, deviennent entraîneur de foot, parfois même footballeurs professionnels. L’impact est donc majeur. Nous utilisons le football comme un message. Le foot c’est vraiment une énorme machine pour créer du changement.”

L‘équipe à battre cette année c’est l’Ukraine tenante du titre. Réponse le 26 septembre prochain. L’année prochaine, la Coupe du monde des sans abris aura lieu en France avec Arsène Wenger comme président du comité d’organisation.